Soirée frisson: Catacombes, REC4, Mr Babadook (2014) par Marc Shift

Et oui, il m’arrive parfois d’aller au cinéma, ce qui est normalement la moindre des choses quand on passe son temps à en parler. Alors merci à l’association Bloody zone, au cinéma Méliès de Lure (vous ne savez pas où c’est? pas grave à la base moi non plus) et à  un tas d’autre personne pour cette très sympathique soirée.

Des petits frissons.

Pour être très honnête (si si ça m’arrive), sans Loïc, Aurélie, Julien et « son » Alexandra Wondefull, et une partie de la bande derrière le Bloody week end, pas sûr que ces films je les aurais vu. Je n’ai pourtant pas perdu mon temps, l’ambiance de la salle était fort bonne (avec jeux et lots à gagner), les films suffisamment divertissants. voici un récapitulatif:

Catacombes de John Erick Dowdle (2014)

Catacombes-poster-affiche-film

Une jeune étudiante en archéologie se met en quête de la pierre philosophale, et ses recherches la même au coeur des catacombes de Paris…

Amis de la crédibilité bonsoir

On va pas ce mentir, pour les deux premiers films de cette sympathique soirée, on va pas trop chercher de crédibilité. Je parle pas de la crédibilité avec le monde réel, ça on s’en cogne, mais avec l’histoire racontée.

Catacombes-film-movie-1

Ici l’histoire, comme l’actrice, est sympathique commençant quelque part au fin fond d’une grotte iranienne où des indices sur la fameuse pierre philosophale, amène notre archéologue à concentrer ses recherches sur les catacombes parisienne.

Après avoir trouvé des spéléologues en boite de nuit (si si c’est normal) hop zou, c’est le départ pour les catacombes, avec le groupe de spéléo, la p’tite archéo, son ex . Oui il faut toujours un ex, de préférence avec un bon gros trauma psycho, genre plus jamais il ira dans une grotte, mais là il est obligé. Parce que c’est comme ça.

Catacombes-film-movie-3

La « bonne » surprise est que le film est relativement efficace, pas transcendant mais efficace, avec quelques bonnes séquences, ça lorgne du côté de « The descent », y a des moments de ouah c’est trop bizarre ce piano dans les catacombes. Bin oui c’est bizarre mais ça va pas très loin non plus. On va dire que c’est un film d’exploitation regardable, c’est fait en found footage, c’est moche, incohérent et ça ne sert à rien, mais donc regardable et oubliable (ça ce voit que j’en oublie des bouts?), avec des bières (beaucoup) et des pizzas.

faut être indulgent des fois...
faut être indulgent des fois…

REC4 de Jaume Balaguero (2014)

REC4-poster-affiche

Suite à d’étrange événement survenu dans un immeuble madrilène, les rares survivants d’une attaque d’infectés se retrouvent sur un étrange bateau…

Oh mon bateau ooooOOOOOOOooooooo…..

Oui bon voilà quoi, que dire de plus? Le concept de REC sur un bateau, y en a qui tombent à l’eau, y a des survivants à la fin et un twist à la con. Ah oui est un « c’est trop nul » de M. Loïc Bugnon. On va dire qu’il s’y connait juste un petit peu en film de genre.

REC4-1

Bon c’est pas complètement nul, mais c’est pas loin. Pas vu les volets 2 et 3, ça me manque pas, et c’est pas ce volet qui va me convaincre. Le point positif c’est l’abandon du found footage, mais c’est pas non plus pour ça que le film est bien réalisé. Cela faisait la grande force du premier volet, la technique était bien maîtrisée, bref c’était efficace.

REC4-2

Ici la réalisation est relativement énergique, surtout grâce à un montage « cut ». L’héroïne porte toujours plutôt bien le débardeur, les acteurs sont assez impliqués et le script ne se prend pas spécialement au sérieux, mais il reste assez peu cohérent. Et surtout l’énergie de la réalisation ne rattrape pas ses défauts, le film devrait être là pour montrer un minimum de barbaque mais j’ai rarement vu un film « gore » aussi avare en effets sanguinolents, beaucoup de hors champs, l’espace confiné est mal utilisé…Bon en fait si le film est nul.

En fait non, à éviter
En fait non, à éviter

 Mister Babadook de Jennifer Kent (2014)

Mister-Babadook-poster-affiche-film-movie

Amélia, veuve, élève seule Samuel son enfant de 6 ans sujet aux terreurs nocturnes et ayant des problèmes de comportement à l’école. Un jour ils reçoivent un mystérieux livre pour enfant intitulé Mr Babadook…

Grimm movie brother….

Une fois n’est pas coutume, je vais devoir défendre un film que je n’ai pas particulièrement apprécié. Film multiprimé à Gérardmer (prix du jury, du jury jeune, de la critique, du public, des forêts de sapins….), mais dont généralement le palmarès ne reste rarement (pas?) dans les annales, ce film donc à eu la fâcheuse manie de m’ennuyer pendant un bon moment.

Mister-Babadook-1

Mais commençons par le commencement (phrase qui ne veut rien dire: check), avec cette mère veuve et célibataire au charme certain ayant sur le dos un gamin assez impossible à supporter (genre c’est pas le tien tu le met dans un sac et hop à la rivière…). Elle vit au rythme des terreurs nocturnes du bambin et de ses lubies pour chasser les monstres, qui c’est bien connu n’existe pas.

Mister-Babadook-2

Mais un jour elle reçoit un étrange livre pour enfant, aussi sublime que morbide, et son existence, déjà chaotique, va devenir réellement cauchemardesque. Alors ce film ne fait pas un grand mystère de son thème, c’est celui du deuil impossible et de sa nécessaire et vitale acceptation. Les acteurs sont très investis et bon, c’est même très bien filmé, avec une très bonne utilisation des recoins obscurs, le Babadook en dehors d’avoir un nom ridicule est un bon concept, ombre aussi absente qu’oppressante et à la présence mortelle.

Mister-Babadook-3

Oui mais bon voilà, moi je l’ai trouvé chiant. Les mauvaises langues diront que je ne suis pas un grand adepte de la subtilité, ce qui n’est pas complétement faux non plus, mais sans les qualités esthétiques du film (et au charme de l’actrice…) j’aurais lâché au 2/3, ce qui est dommage car le dernier est quand même assez réussis.

Pas mon truc mais recommandable...
Pas mon truc mais recommandable…

Alors merci à Loïc, Julien et à toute l’asso Bloody zone pour cette très sympa et au final très bonne soirée.

Advertisements

2 commentaires

  1. Bon je dois l’avouer, je suis une petite nature et les histoires de fantômes me font flipper. Du coup, j’ai peur de regarder Mr Babadook, alors que le thème (peut-on haïr son propre enfant ? D’après ce que j’ai vu ça ou là) me semble original et très intéressant. Oui oui, j’aime la subtilité 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s