Le Manoir de la Terreur (1963) de Alberto de Martino, par Sékateur

Au sein d’une forêt lugubre s’élève un château de pierres putrides, dont le donjon malfaisant fait résonner dans le vide un hurlement sépulcral, l’illustration même d’une souffrance ignoble, celle du captif du manoir de la terreur, âme perdue, oubliée de tous…

Le gothique italien des années 60 a eu ses titres de noblesse, Mario Bava étant l’un des plus emblématiques… mais il n’était pas seul à officier dans ce domaine. Il y avait les suiveurs. Par exemple, Alberto de Martino, ici rebaptisé Martin Herbert, pour un film d’atmosphère n’ayant rien, mais absolument rien, d’anglo-saxon…

Non, ce film n’est pas d’obédience américaine. Il est plutot italiano-espagnol. Italien pour son réalisateur et quelques membres de l’équipe de tournage, et espagnol pour les décors et une grande partie des acteurs.

Manoir Terreur chandelier

Pourquoi se faire appeler Martin Herbert en ce cas ? Ben pour vendre à l’export, hey patate !

Le gothique des années 60 a produit de grands films d’ambiance. J’ai cité Bava car c’est à mes yeux le plus doué, mais j’aurais pu citer Margueriti, dont j’ai chroniqué une copie de James Bond il y a quelques semaines, puisqu’avec « Danse Macabre », il nous a offert une belle pièce du genre. Il y en a eu certainement beaucoup d’autres, je ne prétends pas les connaître tous.

En tout cas, « Le Manoir de la Terreur » s’inscrit totalement dans cette mouvance gothique… Il semble s’inspirer de la chute de la maison Usher… mouais… pourquoi pas…

Manoir Terreur monstre et garce

A vrai dire, on s’en fiche.

Fait-il le boulot ? Oui et non.

Non, je ne suis pas normand. Mais bon, si ce film est si méconnu, s’il est sorti en France plusieurs années après avoir été tourné – alors qu’il était tourné à l’époque des grands titres du genre – c’est peut-être qu’il y a une bonne raison.

Et en ce qui me concerne, j’en vois une très bonne de raison : ce film est mineur. Mineur dans ses émotions et ses intentions.

Ici, même si l’ambiance est palpable, aidée en cela par un noir et blanc superbement contrasté, cela ne suffit pas à rendre le film captivant. On peut même trouver le temps long, malgré une durée assez courte.

Manoir Terreur duo chelou

Son gros défaut, ce sont des personnages fades et sans nuances, ainsi qu’un scénario rachitique, rachitique et gavé d’incohérences… Une histoire simple n’est pas dérangeante dans un film d’ambiance, mais les quelques lignes de scénario doivent au minimum tenir à peu près debout. Ici, ce n’est pas vraiment le cas. Ce n’est pas non plus le foutoir, mais il faut vraiment être indulgent pour adhérer à l’histoire racontée.

C’est dommage, car niveau casting, nous avons de belles paires de… jolies donzelles, elles sont ravissantes, c’est incontestable. Voire une troisième, même si elle est plutôt austère. Les personnages masculins se la jouent, soit lisses façon Lancelot, soit inquiétants façon Christopher Lee (sans en avoir le charisme, bien entendu!)

Manoir Terreur toubib et blonde

Le résultat donne un film passable, au visuel vraiment intéressant, mais au fond assez limité… Une curiosité qui ravira les amateurs du genre…

Pas mon truc mais recommandable...
Recommandable…

Ce film sera distribué début mars 2015 par Artus Films…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s