JUPITER: le destin de l’univers, 2015, USA, par Captain Calva

ATTENTION!!

MTIwNjA4NjM0MTk2MDM1MDg0

Si vous êtes un fan inconsidéré des frangins, heu frangines Wachowski, passez votre chemin immédiatement. Car ce qui va suivre va être sanglant.

Je vais résumer brièvement la film, bien entendu: Jupiter Jones (qui est aussi un groupe de rock allemand), immigrée russe de son état, vit avec sa famille en Amérique, la terre promise. Heureuse, épanouie, elle cherche en vain un DSK à qui faire les poches, attendu qu’elle fait les chiottes des palaces. Mais un jour, alors qu’elle part dans une clinique pour faire un don d’ovaires, les médecins se changent en petits gris et veulent la tuer. Heureusement, un homme venu de nulle part, heu si, de l’espace, arrive et la sauve! Son destin va alors changer.

jupiter_ascending_action_adventure_sci_fi_movie_film__42__2400x1200

Commençons par le commencent.

Jupiter, prénom donné par son anglais de papa astronome et mort, est russe de par sa mère. Toute sa famille parle russe et a un fort accent prononcé. Pas elle.

Ses parents sont tous des beaufs moches et sales. Pas elle.

Ils sont tous cons. Pas elle.

Au passage, nous noterons encore un à priori anti-russe primaire qui me fatigue…

Je continue? Non, je vous évite ce genre de conneries. Bref, ça commence mal pour moi alors que le film a commencé depuis cinq minutes. Mon voisin me souffle à l’oreille ; » on se casse? » Non je dois rester encore.

Mais très vite, le mec de l’espace arrive pour nous réveiller. Il sauve la Jupiter et nous offre une fantastique scène de baston en pleine ville. En fait, un vulgaire enchaînement de « piou piou » insipide et fatiguant pour les yeux. Passons.

La suite est un peu meilleure. On commence à comprendre l’origine extra-terrestre de Jupiter; qu’il y a moultes planètes habitées dans l’univers, avec tous pleins d’extra-terrestres et tout, et tout.

Et là, le drame: nous apprenons pourquoi la Terre est en danger. Tout d’abord, Jupiter est une sorte de reine puisqu’elle la réincarnation (!?) de la propriétaire de la Terre. Oui, vous serez tous heureux de savoir que nous sommes la propriété d’une firme privée intergalactique. Et cette firme appartient à une famille de dégénérés qui ensemence des planètes avec des homo-sapiens, afin de les moissonner à terme pour récupérer leur bio-masse et ainsi, vendre une sorte de crème rajeunissante à ses clients trop contents d’être beaux et jeunes pendant des millénaires.

jupiter_embed_2

Trop bien! Je suis un fan de science-fiction. J’en suis complètement dingue. Je suis très ouvert aux idées parfois farfelues de certains livres ou films. Mais là, nous faire passer pour du bétail, propriété du Nivea de l’espace, c’est trop! Ok j’ai déjà vu les humains passer pour des hamburgers, de la barbe à papa, des plantes, des piles électriques, pas de soucis. En revanche, l’intrigue est ici à chier. Un énorme ZERO pointé!

Vous voulez que je parle des acteurs? Pourquoi faire? Ils sont nuls. Milas Kunis(lingus?) as Jupiter Jones est nulle. Les autres ont tous des tronches avariées et fatiguées de jouer dans un tel film de merde. Des personnages d’autant plus insipides qu’ils ne servent à rien et sont zappés d’une scène à l’autre sans autre forme de procès. Bref… Ah si tiens, c’est fort çà: Sean Bean, acteur réputé pour mourir partout, vit! Oui oui! Dommage, son personnage est nul à chier. Comme tout le monde, ceci dit.

Dernière chose édifiante mais qui a son importance puisque les cinémas vous soutirent des euros en plus: la 3D est inutile, moche, fatiguante et… Et, heu, je veux être remboursé merde!

arton40024

Je crois en avoir déjà assez dit sur cet étron cinématographique. J’espère le voir dans la prochaine cérémonie des « Gérard » car il mérite amplement son agglo d’or.

Et donc, en conclusion logique: n’allez pas le voir, ne le louez pas, ne l’achetez surtout pas!

Si vous voulez voir des bons films de S.F. de 2014, je vous conseille: « Oblivion », « Edge of tomorrow », « Les gardiens de l’espace » et « Interstellar ».

une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin
une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin
Publicités

3 commentaires

  1. Pourquoi tant de haine ? Franchement, entre ça et les derniers films de super-héros, j’ai du mal à discerner une réelle différence de qualité. Les scénarios sont bidons, les personnages caricaturaux, les scènes d’action mouvementées (plus ou moins, parfois trop), les décors sont numériques avec tout plein de couleurs… maintenant, les goûts les couleurs…

    J'aime

  2. Je serai pas aussi haineux mais les 2 premiers tiers du film m’ont vraiment fail mal. Entre la famille russe clichée, les petits gris dégueulasses et le mec avec ses bottes volantes, j’avais vraiment envie de quitter la salle. Le reste n’est pas d’un grand niveau non plus mais bon moi y a eu des robots géants qui se fightent dans l’espace et ça c’est cool ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s