Big Hero 6 (2015) de Don Hall par Flow

Les héros habituels.

Disney continue de pomper allégrement le catalogue Marvel. Après les innombrables films en live-action voici le temps des films d’animation s’inspirant d’un comics. Ici, Big Hero 6, datant de 1999 et suivant les pérégrinations d’une bande (style Avengers) au Japon. Je ne connais pas mais de toute façon il semble que l’histoire du film n’est plus grand chose à voir avec celle du comics…

big-hero-6-poster1

Hiro Hamada, un génie de la robotique, va apprendre à maîtriser et exploiter son talent grâce à son frère, le brillant Tadashi, et à leurs amis GoGo Tamago, accro à l’adrénaline, Wasabi, un maniaque de la propreté, Honey Lemon, une chimiste surdouée, et Fred, un fanboy convaincu. Lorsqu’ils se retrouvent embarqués dans un complot criminel qui menace de détruire la ville de San Fransokyo (une ville hybride entre San Francisco et de Tokyo), Hiro se tourne vers son plus proche compagnon, le robot Baymax, et transforme la petite bande en un groupe de super-héros high-tech déterminés à résoudre le mystère et à sauver San Fransokyo.

Big+Hero+6+video+still

Il se dégage de ce dessin-animé un air de déjà-vu. Comme pour ses films en chair et en os présentant un nouveau héros (et ça fait un peu peur pour Ant-Man et compagnie), Disney s’embourbe avec Big Hero 6 dans le piège de cet exercice : de l’exposition et basta. C’est mécanique et habituel. Rien de nouveau ne s’en dégage. Les super-héros se forment dans la tourmente, quand ils sont au plus bas, pour se relever et s’élever au-dessus de leur condition. Bon, certes, c’est un peu une définition du genre et c’est peut-être moi qui me lasse en fait, mais c’est toujours la même histoire. Je suis certain qu’il est possible d’en faire plus.

big-hero-6-review-12

Pourtant, au-delà de ce premier constat négatif, Big Hero 6 n’est pas un mauvais dessin-animé. Les personnages sont sympathiques (mention spéciale au robot Baymax drôle et touchant), leurs pouvoirs colorés et l’histoire se suit sans déplaisir. Ce n’est pas au niveau des meilleurs films d’animation du studio mais les enfants passeront un agréable moment. Il se dégage de ce projet une certaine fraîcheur. Oui, je sais, c’est paradoxal. Le film sent le réchauffé mais conserve de la fraîcheur. Allez savoir… Je n’ai jamais caché que je ne suis pas seul dans ma tête…

big-hero-six-e1415145924663

Bref, Big Hero 6 est un bon dessin-animé, à destination des enfants (surtout) mais il n’évite pas une certaine redite dans le Marvel cinematic universe. Conventionnel est certainement le mot qui le définit le mieux.

Note:

moyen mais sympa
moyen mais sympa

Bande-annonce:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s