Avengers: l’ère d’Ultron (2015) de Joss Whedon par Flow

Ensemble dans l’adversité.

Il y a trois ans, Avengers nous a pris par surprise. Peu de personnes peuvent se vanter d’avoir prédit la réussite du film de Joss Whedon. Et pourtant c’est le cas, le papa de Buffy nous a pondu un excellent divertissement parfaitement huilé, drôle et inventif. Oui mais voilà, avoir commencé si fort est dangereux car le public a, par conséquent, des attentes élevées qu’il faut assouvir. L’ère d’Ultron y parvient-il ? Éléments de réponse.

l-affiche-americaine

Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye vont devoir à nouveau unir leurs forces pour combattre le plus puissant de leurs adversaires : le terrible Ultron, un être technologique terrifiant qui s’est juré d’éradiquer l’espèce humaine.

Afin d’empêcher celui-ci d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, les entraînant dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps…

Avengers-Age-of-Ultron-Hulkbuster-Armor

Après avoir vu les bandes-annonces, j’étais un peu inquiet. Elles pouvaient, en effet, laisser croire que Joss Whedon allait nous resservir le même film. Des super-héros avec un fort caractère qui se foutent sur la gueule avant de parvenir à faire équipe. C’était le canevas du premier et il ne fallait surtout pas qu’on reparte sur le même délire. L’équipe est établie et ne revenons pas dessus.

Je m’inquiétais pour rien ! Le réalisateur ne nous prend pas pour des jambons et utilise le hors champ de fort belle manière. C’est ce qui m’a le plus convaincu dans cette suite. Le temps qui s’est écoulé depuis la bataille de New-York est intégré à l’histoire. Les super-héros réalisent des combos en combat, sont complices, se taquinent. Une véritable équipe, avec ses amitiés, ses romances et ses rivalités. Honnêtement, au-delà de l’action, c’est exactement ce que j’ai envie de voir : une équipe qui avance ensemble dans l’adversité. Je pense que là est le véritable esprit des Avengers.

Avengers-Age-Of-Ultron-Pietro-Maximoff

Un bon point à mettre en avant également : il a essayé de faire un film vraiment différent. La menace n’est pas extérieure comme dans le premier (les extraterrestres chitauris), elle est plus intime, elle vient de la névrose de Tony Stark. De même, les personnages qui sont mis en avant ne sont pas les mêmes. Le film fait la part belle à Black Widow, Hulk et surtout Hawkeye alors que Iron-Man et Captain America sont plus en retrait. Ce n’est pas anodin, un super-film mettant en scène des super-pouvoirs privilégiant le côté humain des personnages. C’est du Joss Whedon tout craché. Des histoires extraordinaires, mettant en scène des héros hors du commun, qui ne s’intéressent réellement qu’aux interactions humaines. Ça me ramène à une époque révolue depuis longtemps, celle de Buffy contre les vampires.

maxresdefault

Tout cela ajoute au cocktail du premier film et offre des variations intéressantes. Et le cahier des charges du blockbuster est bien remplie. Divertissement haut de gamme, le film offre son lot de scènes d’action (le combat Hulk/Iron Man est dantesque), d’humour (la scène où tout le monde essaie de soulever le marteau de Thor est géniale) et de moments de bravoure super-héroïque (les plans-séquences montrant la fine équipe en action sont toujours aussi réussis).

url

Bref, si Avengers: l’ère d’Ultron est une réussite, il n’évite pas quelques écueils. Parlons un peu de Ultron, le méchant. Il n’est pas terrible. En tant que méchant il n’est pas très crédible car ses motivations sont mal établies (il naît et veut détruire l’humanité sans événement déclencheur) et peu développées. Lui-même est en fait peu développé au-delà de son rôle primaire de méchant de service. Et c’est dommage. Également, les ennemis qui accompagnent l’adversaire des Avengers sont trop interchangeables. Les Chitauris de Loki et les robots de Ultron sont juste des pantins sans consistance que nos héros massacrent à la pelle. J’espère que Thanos aura une équipe avec des personnages vraiment définis. Sans quoi les combats vont vite devenir redondants. Enfin, les mutants (qui n’en sont pas pour des questions de droit) sont peu charismatiques et donc peu intéressants. Mais ce ne sont que des détails et dans l’ensemble ce deuxième opus tient la comparaison avec son aîné.

232804.jpg-c_640_360_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Joss Whedon fait des merveilles. Lui seul est capable de faire exister individuellement autant de personnages différents sans pour autant remettre en cause le but premier de l’entreprise : raconter les aventures d’une équipe. Chaque individu qui compose le groupe a ses caractéristiques qui ne sont intéressantes que lorsqu’il les met au profit de l’ensemble. Cet équilibre périlleux faisait du premier une réussite mais c’est encore plus vrai dans le second. Je n’attendais plus vraiment Avengers: l’ère d’Ultron. Mon regard se porte plus vers Captain America: Civil War depuis son annonce (un risque pour Marvel et une possibilité de renouvellement de leur entreprise cinématographique) et la série Daredevil (critique bientôt). Je suis donc d’autant plus surpris par la nouvelle réussite de Joss Whedon que je n’en attendais pas grand chose. Par contre, je suis un peu inquiet de son absence annoncée de la suite.

Note:

un bon film
un bon film

Bande-Annonce:

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s