Almost Human de Joe Begos (2013) par Sékateur

Voici une petite production venant des Zitazunis, un projet manifestement indépendant, aux interprètes inconnus, tellement inconnus qu’on croirait le film canadien… Ce genre de productions propose de temps à autre de bonnes surprises… Est-ce le cas ici ? Allons voir ça…

Des surprises, il y en a. À commencer par la violence.

Amost Human est très violent, je le qualifierai même de bourrin. C’est d’ailleurs l’une de ses limites, car faire du bourrin pour du bourrin, quand le scénario ne suit pas…

ALMOST_HUMAN

L’avantage c’est qu’on est vite mis dans le bain. Pas de longue introduction, de tentative d’auteurisation. Ici, on entre dans le feu de l’action et on n’a pas trop le temps de se poser de questions sur les tenants et aboutissants de ce bazar. Le film ne dure d’ailleurs que 68 minutes.

Autre surprise, bonne ou mauvaise, c’est la masse de références concentrée dans ces 68 minutes. Chaque scène fait echo à un truc qu’on aurait déjà vu ailleurs : X-Files, X-Tro, massacre à la tronçonneuse, The Thing, Hidden, Body Snatcher, Terminator, plus récemment Horribilis… il arrive même à caser The Crow…

Almost_human 4
On y croit on y croit… mais en fait, non, hein…

Encore une surprise – encore que ce soit de moins en moins une surprise, les parodies et autres détournements déconnant sont passés de mode – le film est totalement premier degré, sans la moindre vanne ou prise de distance.

Le réalisateur semble vraiment être un amoureux du genre. À l’ancienne du moins. L’image du film est un peu sale, on pourrait accuser la faiblesse des moyens (et peut-être est-ce le cas) toutefois ce grain de photographie nous transporte dès la séquence d’ouverture vers les années 80/90 sur un rythme dès le départ très brutal. Le gore est bien présent, mais attention, les amateurs de tripaille risquent d’être déçus car les mises à mort sont sèches et sans fioritures. Le rythme se calme vers la fin. Mauvais choix, car le film paraît un peu long alors que je le rappelle, il ne dure que 68 minutes… On peut le dire, c’est assez mal dosé…

Même si les acteurs sont inconnus, force est de constater qu’ils sont très bons. Pas de cabotinage, je n’ai pas eu l’impression de voir des amateurs. On peut ne pas aimer les gros yeux éberlués de Graham Skipper, mais c’est une façon de jouer tout à fait dans l’esprit du film…

Ouille ! J'aurais pas dû m'asseoir sur ce truc...
Ouille ! J’aurais pas dû m’asseoir sur ce truc…

Parlons maintenant du scénario. C’est la plus grosse faiblesse du long métrage. Ok, l’aspect gore/actionner devrait se suffire à lui-même, et en vérité, le scénario n’est là que pour installer la situation. Mais bon, ça ne colle vraiment pas. Difficile, quand on a vu tous les titres référence cités plus haut, dont la qualité est mille fois supérieure à celui-ci, d’être emballé par cette accumulation de clichés incohérents.

Je vous le donne en mille, le nom de cette actrice est Leigh... comme c'est original...
Je vous le donne en mille, le nom de cette actrice est Leigh… comme c’est original… (en même temps, c’est pas de sa faute !)

Il n’en reste pas moins que ce film fait son boulot. Malgré les limites, il propose un spectacle assez féroce, conclut d’un final pas vraiment joyeux, loin des standards d’Hollywood.

Un bon petit film du samedi soir, quoi…

Sympa, à voir
Sympa, sans plus (c’est 3,5 arrondi au supérieur on va dire !)

 

Publicités

2 commentaires

    • Je le trouve bourrin car le revenant bute tous les humains qu’il rencontre. C’est une sorte de Terminator.
      Sinon, je viens de lire dans une interview qu’il n’y aurait aucun effet numérique. Je suis donc dans l’erreur, manifestement. Mais il y a un coup de couteau dans la gorge qui me paraît vraiment numérique… hum… bon, je vais retirer la phrase, ça sert à rien de laisser une erreur…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s