Ant-Man de Peyton Reed (2015) par Bruce Kraft

Mini Marvel, Maxi Thunes.

Armé d’une capacité étonnante, celle de rétrécir tout en augmentant sa force, l’arnaqueur Scott Lang doit embrasser la part du héros qui est en lui et aider son mentor, le Dr Henry « Hank » Pym, en protégeant le secret du costume d’Ant-Man d’une nouvelle génération de menaces gigantesques. Houlala!! J’ai peur pour Scott….

BLACK_ANT

Bon, pour tout vous dire je n’avais pas envie de le voir: saturé d’avis contradictoires, d’avis changeant même de la part de nos amis de la presse écrite (je ne vise personne même si c’est un des plus gros mag’ traitant de fantastique!!). Et puis il arriva ce fameux moment où tu n’as pas envie de regarder ton film préféré de divertissement habituel pour la centième fois (Perso moi c’est Fight Games).

ant-man-critique-2

Il faut savoir qu’une des choses qui me refroidissait c’était le fait qu’un Edgar Wright s’était détaché du projet et qu’un inconnu, auteur de trucs un peu moisis, Peyton Reed, en avait repris les rênes.

Mission compliquée en vérité pour le pauvre Peyton obligé de pondre un film dans une case où un certain Gardiens de la Galaxie a pris toute la place de manière magistrale: Drôle, divertissant, passionnant, électrisant, stylé…Les cinq bras cassés de l’espace avaient de quoi faire peur au tout petit homme fourmi, personnage de 4ème ordre dans l’univers Marvel avec un petit potentiel pour une comédie.

ant-man-michael-douglas-corey-stoll-marvel

Et puis…à la fin du film je me suis dit qu’effectivement mes craintes étaient fondées. Ant-Man reste, et restera, un petit film d’aventures bien foutu et esthétiquement propre (la tenue d’Ant-Man est pas mal) et possédant quelques séquences (trop peu) sympas comme sa première transformation, le face à face avec le Faucon des Avengers ou le combat final.

Seulement voilà, ce sont ses seuls bons points. La réalisation n’est jamais folle, il n’y a aucune ingéniosité visuelle et la bande-son est plate (depuis Les Gardiens pourtant on sait chez Marvel à quel point une bande-son peut apporter énormément à un film!!) et c’est triste. L’humour est, quant à lui,  d’un niveau à peine plus haut qu’un film pour les gosses, le bon point est que cela convient tout à fait aux acteurs. En effet, on sent que tout le monde a dû bien se marrer pendant le tournage ce qui est positif pour le film qui, heureusement n’est pas froid.

Ant-Man-Photo-Evangeline-Lilly-as-Hope-Van-Dyne

Du coup au casting on retrouve donc Michael Douglas en professeur Pym vieillissant (d’ailleurs quant on connaît le comic-book c’est hyper choquant!!), Paul Rudd qui assure l’essentiel en Ant-Man et on voit qu’il est à l’aise dans les comédies tous public (sa filmo parle pour lui!!) et la radieuse Evangeline Lilly (sortie de son rôle de Tauriel dans la saga Le Hobbit) et un Michael Pena décidément très demandé depuis End of watch (Fury et Seul sur Mars).

5-raisons-d-aller-voir-Ant-man_article_landscape_pm_v8

Tout ce petit (décidément on va croire que je le fais exprès!!) monde ne sortira pas Ant-Man de son rôle de film familial cuvée 2015 estampillé Marvel: on le voit et puis c’est tout. Dommage? Non, ne soyez pas triste pour lui car il a marché, ramené de l’argent aux investisseurs et c’est tout ce qui compte. Marvel n’a qu’un seul but: être en permanence devant vos yeux et vous faire sortir quelques billets. Je comprends la démarche mais ne l’approuve pas.

Ant-Man est un film moyen qui s’oubliera très vite…jusqu’à ce que le second volet se retrouve à l’affiche.

note-31

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s