Blast de Manu Larcenet (BD) par Marc Shift

Polza Mancini est placé en garde à vue, et ce prête d’assez bonne grâce à l’interrogatoire mené par 2 officiers. En fait plus qu’un interrogatoire, cet obèse assez sympathique raconte la dernières partie de sa vie, celle où il est volontairement devenu un marginal, sans toit ni ressource…

Blast-Manu-larcenet-grasse-carcasse-apocalypse-selon-saint-Jacky-la-tête-la-première-pourvu-que-les-douddhistes-se-trompent-1

A la recherche de Rapa Nui

Une fois n’est pas coutume je vais vous parler un peu de BD, car pour moi c’est là que tout commence. Comprenez par là qu’avant de m’intéresser au ciné, j’ai lu une quantité assez impressionnante de BD. Oui de BD et pas de comics, les Marvel et autre DC comics ne m’ont jamais beaucoup captivé. J’aurais pu faire un truc sur Requiem, chevalier vampire (disparu de la circulation sans clore un récit qui s’essoufflait quand même), sur Yiu (série complète que j’adore) et quelques autres…

Blast-Manu-larcenet-grasse-carcasse-apocalypse-selon-saint-Jacky-la-tête-la-première-pourvu-que-les-douddhistes-se-trompent-3

Alors pourquoi Blast? Et bien tout d’abord parce que j’adore ce que fais Larcenet, d’un début de carrière franchement burlesque (les aventure de Bill Baroud et aussi Les supers-héros injustement méconnus, totalement énorme!!) il a réussi a me faire aimer des récit plus intimistes (et drôle comme le retour à la terre) et touchants (combats ordinaire) c’est la vie, c’est ordinaire et c’est fait avec finesse alors oui ça me touche. Le genre de récit qu’en mode ciné je fuirais (et fuis encore par ce que je trouve ça souvent navrant) et, qui, pour moi passe bien mieux en BD.

Blast-Manu-larcenet-grasse-carcasse-apocalypse-selon-saint-Jacky-la-tête-la-première-pourvu-que-les-douddhistes-se-trompent-6

Alors de quoi parle Blast? De Polza Mancini, de son besoin de liberté après la mort de son père. Il plaque tout, cet homme de 150kg, part vivre dans la nature, dans des friches…là où ses pas le porte. Sauf que cet homme assez mutique est au début du récit en garde à vue, et qu’il raconte sa version de ce voyage initiatique. Se qui intéresse les enquêteurs, c’est ce qui est arrivé à Carole Oudino, dans un état critique à l’hôpital. Polza, loin de se presser raconte tout de son voyage.

La mort de son père, point déclencheur de sa marginalité. La rencontre avec Bojan, un immigré serbe. Celle avec l’inquiétant « saint » Jacky dealer très violent et quelques autres jusqu’à celle de la jolie Carole qui prendra soin de Polza, avec l’aide de son père, suite à des blessures bien trop suspectes pour aller dans un hôpital…

Blast-Manu-larcenet-grasse-carcasse-apocalypse-selon-saint-Jacky-la-tête-la-première-pourvu-que-les-douddhistes-se-trompent-5

Tout au long de ce périple, le but ultime de Polza est d’atteindre le Blast, un court instant de perfection, flash aussi improbable que quasi divin, qui survient parfois, lorsque, oubliant sa graisse, il parvient à voler.

Blast-Manu-larcenet-grasse-carcasse-apocalypse-selon-saint-Jacky-la-tête-la-première-pourvu-que-les-douddhistes-se-trompent-2

Vous en savez suffisamment sur le fond, d’ailleurs le fin mot de l’histoire n’intervient qu’à la fin du quatrième (et dernier) tome (200 pages de moyenne en gros). En fait cette fin qui n’aurait pas du me surprendre, m’a surprise et d’ailleurs en film je l’aurais même vu venir de très loin…. Mais en fait non, le dénouement m’a pris un peu par surprise alors vous aussi, laissez vous porter par Blast, dont je trouve les dessins superbes, aussi simple (enfin ils ont l’air simple, on sent la quantité et qualité de boulot derrière) qu’expressif, le noir et blanc est superbe, rehaussé de couleurs vives lors des fameux « Blast » (et par des dessins d’enfants…).

Blast est un récit original (le milieux de la BD, au même titre que le ciné, souffre de redite, de série usées juqu’à la corde), captivant, graphiquement très aboutie alors n’hésitez pas!!!

Excellent!!!
Excellent!!!

Blast de Manu Larcenet (FRA, 2009, 2011, 2012, 2014) T1: Grasse Carcasse, T2: L’apocalypse selon saint Jacky, T3: La tête la première, T4: Pourvu que les bouddhistes se trompent.

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s