La route de John Hillcoat (2009) par Marc shift

A la suite d’une catastrophe apocalyptique, un homme et son fils errent dans un monde de cendres, en quête d’un hypothétique eden.

La-route-the-road-john-Hillcoat-Viggo-Mortensen-Charlize-Theron-Robert-Duvall-Guy-Pearce-poster-affiche

Bande d’arrêt d’urgence…

Ahhh on sent que le boss revient… Déjà parce qu’il change tout (oui bon, c’est plus beau en même temps), mais qu’en plus il nous donne du boulot qu’on a pas le temps de faire (c’est le propre d’un boss ça, c’est même à ça qu’on les reconnaît). Et donc dans le trip, je vis dans un monde de merde, je me suis dis que c’était l’occasion pour moi de voir enfin ce film.

La-route-the-road-john-Hillcoat-Viggo-Mortensen-Charlize-Theron-Robert-Duvall-Guy-Pearce-5

Surtout qu’il est précédé d’une réputation assez bonne, avec une tête d’affiche qui en impose, Viggo Mortensen, et avec un casting plutôt solide de Charlize Theron (il faut lui reconnaitre, en plus de sa beauté et de son talent, une ligne directrice assez constante dans le fantastique), en passant par l’immense Robert Duvall et l’impeccable Guy Pearce (mais ici dans un rôle anecdotique).

Et au beau milieux, John Hillcoat, entre autre clippeur pour Depeche Mode, Thérapy?, Placebo etc… Et ce n’est pas forcément la personne qu’il aurait fallu mettre à la réalisation d’un projet qui demandait sans doute plus d’ambition, tant le film m’a laissé sur un goût d’inachevé.

La-route-the-road-john-Hillcoat-Viggo-Mortensen-Charlize-Theron-Robert-Duvall-Guy-Pearce-2

Alors non pour autant le film n’est pas raté, car il y a donc de très bons interprètes (le fils s’en sort aussi plus qu’honorablement), et aussi un bon travail de repérage et de très bons décors. Tout est gris, le paysage semble totalement mort, saturé par la poussière, les couleurs vives sont très largement absente (à part quelques éléments de décors et des placements produits qui prêtent à sourire…). Cela donne une grande crédibilité à l’ensemble.

La-route-the-road-john-Hillcoat-Viggo-Mortensen-Charlize-Theron-Robert-Duvall-Guy-Pearce-7

Après je ne connais pas le roman dont est issu le scénario, et d’après les échos, il semble assez efficace. Mais au niveau du film le scénario manque de force, à mon sens le film aurait dû insister encore plus sur la difficulté de ravitaillement, apporter plus de profondeur à ce film. La peur n’y est pas assez présente, j’ai eu du mal à m’identifier à ce père (ce qui pourtant devrait être le point fort du film, je suis pile dans la cible…) , pourtant sur la route depuis près de 10 ans.

Bin oui, l’apocalypse (d’origine inconnue et c’est très bien comme ça) coïncide plus ou moins avec la naissance de son gamin, la mère disparaît mais j’ai eu du mal à saisir pourquoi (le moment manque clairement de dramaturgie). Et puis il y a des scènes qui ne servent pas à grand-chose (une nana et son gamin se font courser par une horde, sans doute de cannibales….et puis bin c’est tout….), le dernier acte est un peu bâclé (surtout qu’on s’attend à ce genre de fin depuis le début).

La-route-the-road-john-Hillcoat-Viggo-Mortensen-Charlize-Theron-Robert-Duvall-Guy-Pearce-6

Alors c’est dommage, la route reste un bon film post-apo, mais avec un poil plus d’ambition cela aurait été un très grand film. Dommage.

Sympa, sans plus
Sympa, sans plus

La route *-The road-* de John Hillcoat (2009, USA) avec Viggo Mortensen, Charlize Theron, Robert Duvall, Guy Pearce….durée 1h59

Advertisements

8 commentaires

  1. On m’avait vraiment conseillé le bouquin à l’époque mais je ne me suis intéressé ni au bouquin ni au film.
    Il a comme tu dis bonne réputation et je le regarderai certainement malgré ta critique Tootsifienne ^^

    J'aime

  2. Le bouquin est excellent surtout de par sa narration très particulière impossible à retranscrire à l écran. Le film est bon mais s encombre de flashbacks inutiles et pas très bien amenés

    J'aime

  3. Le roman est une merveille, qui se gobe en quelques heures. Et que l’on n’oublie pas. L’auteur y met beaucoup de tragique, de fatalisme et d’un certain mysticisme. Si vous aimez le post-apo un poil plus réaliste qu’un bouquin de zombies, il ne faut pas hésiter.
    Sinon, pour le film, je suis d’accord. 4 étoiles, pas plus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s