Le voyage d’Arlo de Peter Sohn (2015) par Marc Shift

Il y a 65 millions d’années, les dinosaures ne disparaissent pas.  De nos jours, un couple de dinosaure attend un heureux événement et assiste, émerveillé, à la naissance de Buck, Libby, et Arlo. C’est le début d’une nouvelle vie…

Le-voyage-d-Arlo-Pixar-Disney-film-movie-poster-affiche

Le roi dino….

je ne sais pas si le petit dernier des studios Pixar était très attendu, mais après la réussite de Vice et versa (que je n’ai pas vu, mais globalement les avis sont très positifs), que pouvait on attendre de ce voyage d’Arlo?

Le-voyage-d-Arlo-Pixar-Disney-film-movie-1

Et bien déjà, au vu du titre, je ne m’attendais pas à grand chose, et ça tombe bien c’est ce que donne le film. Bon forcément, c’est l’avis global que l’on peut émettre quand on ne fait pas partie du public cible, c’est à dire très clairement, les enfants. Non pas que le film mette de côté les adultes, mais clairement, à l’approche des fêtes, le film a été pensé comme une machine efficace.

Alors, premier point, le film a été vu en 3D, et à part les commentaires venant d’une sorte de gnome m’accompagnant « mais papa ça marche pas les lunettes », rendons justice à ce film: elle est réussie. Je ne vais pas dire non plus que c’est une très grande réussite, mais cela amène quelques effets sympas, et une très belle profondeur de champs. De plus le film ayant une palette de couleur plutôt vive (sans être criarde), l’impression globale est agréable, l’image n’est ni terne, ni tristounette.

Le-voyage-d-Arlo-Pixar-Disney-film-movie-5

Après, au niveau inventivité scénaristique on a connu Pixar plus inspiré. En fait ce n’est pas loin d’être un ersatz du roi Lion, les chansons, l’histoire d’amour et la Némésis en moins. Et en plus il est plus long. Clairement, on voit la patte Disney.

Donc Arlo est le dernier né de sa fratrie, c’était le plus gros œufs, mais il né le plus chétif. Au niveau du travail….oui parce que les dino travaillent, cultivent le maïs, élèvent des « poules »…et bien c’est pas ça, il ne fait pas grand chose de bien de ses 10 doigts (enfin de ses 4 pattes), et déception, il n’arrive pas à apposer sa « marque » (une empreinte de patte sur un silo) comme le reste de sa famille. Son père lui confie alors une tache pour accomplir cette tradition, il doit capturer et éliminer la créature qui leur vole le précieux maïs.

Le-voyage-d-Arlo-Pixar-Disney-film-movie-3

Forcément ça dérape, et c’est le début des ennuis. Forcément le père meurt, dans une séquence identique au roi lion (on remplace juste les buffles par une rivière), puis quelque temps plus tard, Arlo est lui aussi emporté par la rivière, loin des siens. Et c’est là que commence le voyage, aux airs de rite initiatique, pour rentrer chez lui.

Il devra faire alliance avec son ennemis d’hier (le voleur), vaincre ses peurs…bref survivre dans un monde hostile, s’il veut revoir les siens. Bref, du très classique. Au niveau du design, on a déjà vu, là aussi, plus d’inventivité, c’est plutôt assez naïf au niveau des personnages (hormis les T-rex, créatures les plus réussies…enfin niveau design), le décor ayant été lui, bien plus travaillé (la 3D accentue la beauté des paysages).

Le-voyage-d-Arlo-Pixar-Disney-film-movie-7

Au niveau de l’animation pas grand chose à signaler, c’est bien fait (sauf les grands plans d’ensemble, à éviter tout simplement), les personnages ne sont pas très complexe. Le papa et la maman sont gentils, le grand frère écrase par sa supériorité physique mais se fait mener par le bout du nez par sa soeur, les T-rex sont…gentil (là j’ai eu du mal…), la relation d’Arlo avec son animal de compagnie (humain, espèce la plus primitive ici…) et classique une fois de plus (de l’animosité à l’attachement viscéral).

Le-voyage-d-Arlo-Pixar-Disney-film-movie-6

Rien de bien neuf, c’est même très classique donc, mais le divertissement est très honnête, c’est assez dynamique, on se laisse malgré tout prendre par les péripéties, c’est par moment assez drôle. De plus le film ne promet rien de plus, donc en ce sens il ne peut pas vous décevoir. En plus il a été approuvé par les 2 impitoyables critiques de cinéma m’accompagnant, et comme il ne va pas faire très beau….

Sympa, sans plus
Sympa, sans plus

Le voyage d’Arlo de Peter Sohn (2015, USA) avec les voix d’ Eric Cantona, Xavier Fagnon, Jean-Baptiste Charles, Olivia Bonamy….durée 1h40

Publicités

3 commentaires

  1. Un divertissement honnête comme tu dis. Mais il a eu la malchance de passer juste après Vice-Versa, un opus majeur. Après, il faut rester indulgent, le développement du film ayant été chaotique (plusieurs réalisateurs, scénarios, des retards, etc…).

    J'aime

    • Non, pas d’indulgence, je « juge » le résultat, le reste ne m’intéresse pas, c’est moyen et comme ça plait aux enfants ça passe, mais franchement c’est pas terrible…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s