Trémors de Ron Underwood (1990) par Marc Shift

Perfection est une charmante petite bourgade perdu au fin fond d’ un désert. Val et Earl sont 2 amis inséparables vivant de petits boulots et de bières. Ils n’ont qu’une envie, se tirer de là…

Tremors-Ron-Underwood-Kevin-Bacon-poster-affiche

Rather be dead!!! (Refused song’s…)

Oui je sais le boss a déjà fait une chronique pourr euh géniale sur ce film, mais y a des films qui méritent qu’on parle et reparle d’eux, et Trémors en fait partie. Comment cette modeste série B a fini par acquérir le statut tant convoité de culte?

Tremors-Ron-Underwood-Kevin-Bacon-4

Déjà, pour vous, et rien parce que c’est vous, je vais définir ce qu’est une bonne série B pour moi: l’histoire n’a pas forcément besoin d’être super originale (certaines y arrivent, mais ce n’est pas si souvent), mais il faut que l’idée soit aboutie, et que le film tienne ses promesses. Ici c’est le cas. Souvent les moyens manquent pour ce type de production, mais c’est pas grave, l’équipe a pleins d’idées pour quand même, sinon en mettre plein la vue, au moins que ça le fasse grave. Ici ça le fait grave. Les acteurs et actrices ne prennent pas le truc de haut, et ils sont même priés d’avoir l’air de s’être éclaté a faire le film. Et ici c’est carrément le cas.

Tremors-Ron-Underwood-Kevin-Bacon-3

Donc Trémors remplis largement mes critères? C’est même mieux que ça, car le film devrait être complètement débile et miracle, il ne l’est pas. Car là on est quand même dans une sorte de relecture des dents de la mer…mais en plein désert, avec des espèces de gros vers de terre qui ont des tentacules dans la bouche. C’est pas complètement fou comme idée ça??

Tremors-Ron-Underwood-Kevin-Bacon-6

Et bien Underwood l’a fait, et il commence doucement car on fait d’abord connaissance avec deux loosers, Earl et Val vivant de boulot à la con (genre vidangeur de fosse sceptique, glamour quoi…) puis avec la population locale un peu frapadingue. Et aussi avec cette jeune étudiante et géologie qui enregistre de drôles de données sur ses sismographes…

Tremors-Ron-Underwood-Kevin-Bacon-1

Mais des événements et disparitions étranges s’accumulent et cette petite communauté va devoir faire face à un ennemis rapides, voraces, implacables. Des vers de terres géants. En latex forcément. Et bien grâce à une réalisation bien nerveuse, des dialogues franchement sympa(par exemple pour donner un nom cool aux créatures!!) des acteurs impliqués, le film est une vrai réussite.

Tremors-Ron-Underwood-Kevin-Bacon-2

Vu y a très longtemps, j’ai remis la main dessus et ce fut un réel plaisir de revoir cette pépite, bourré d’esprit fun (du saut à la perche pour s’échapper et j’en passe), une galerie de personnages haut en couleur (un couple de survivaliste, l’épicier qui exploite immédiatement les dépouilles des graboïds, le héros sérial lover timide devant une étudiantes etc…), un casting top avec un tas d’inconnu (Kevin Bacon était au seuil de la célébrité), un réal qui malheureusement sombre dans l’oublie (la suite de sa carrière est plus laborieuse…), n’hésitez pas à découvrir ou redécouvrir cette pépites (les suites moins quand même…)!!!

Très sympa, bon film
Très sympa, bon film

Trémors de Ron Underwood (1990, USA) avec Kevin Bacon, Fred Ward, Finn Carter…durée 1h36

Publicités

3 commentaires

  1. Non connais pas, et pas sûr que je m’y intéresse, parce que bon Duchovny c’est pas ma tasse de thé. Et puis Trémors est drôle sans être comique c’est l’une de ses grandes forces 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s