Band of Brothers (2001) de Steven Spielberg et Tom Hanks

L’histoire légendaire des soldats de la Easy Company, du 506e régiment d’infanterie parachutée, de la 101e Division Aéroportée US, de ses débuts et jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945.

band-of-brothers- -freres-d-armes-poster_317234_1028.jpg

1998 – le film de guerre « Il faut sauver le soldat Ryan » sort en salles et fout une claque à tout le monde: jamais la seconde guerre mondiale n’aura semblé si réaliste sur grand écran. Non content de redéfinir tout un genre cinématographique il va inspirer le monde du jeu vidéo pendant des années avec l’apparition de jeux comme Call of Duty ou Brothers in arms.

vlcsnap-00069.png

Seulement voilà, les compères Spielberg et Hanks ne vont pas se borner au cinéma et vont s’empresser de surfer sur la vague du succès en produisant cette magnifique mini-série qu’est Band of Brothers.

La série retrace le parcours incroyable de la Easy Company dans sa campagne d’Europe et s’attache à suivre les plus charismatiques soldats qui la composent. Le récit s’appuie sur le travail de l’historien Stephen E. Ambrose et ne dénature presque pas l’œuvre écrite.

600px-bob4m3.jpg

Le traitement esthétique de la série équivaut celui du film: les vannes ont été grandes ouvertes pour que le spectateur soit bluffé. Réalisation soignée et scénar’ béton: nous retrouvons devant 10 épisodes réalistes (une seule balle peut tuer!! Hé ouai!!), sombres (la folie et la peur), héroïques (que de moments de bravoure), nostalgiques (avec le témoignage des vrais protagonistes) qui montrent bien à quel point ces hommes en ont chié pour que les nazis perdent la guerre.

Wallpaper-band-of-brothers-32444154-1920-1080.jpg

Pour qu’une série de ce type marche faut aussi du casting solide et crédible. On pourra d’ailleurs dire que le type chargé du casting aura eu du nez quant on sait ce que la majorité d’entre eux est devenue: David Schwimmer (connu avant la série dans le rôle de Ross dans la série Friends), Damian Lewis (héros de Life et Homeland), Neal McDonough (Desperate Housewives, héros de Boomtown et NIH: alertes médicales, dans les films Minority Report et Captain America: first avenger), Matthew Settle (Gossip Girl), Scott Grimes (un des héros d’Urgences), Kirk Acevedo (Fringe), Michael Cludlitz (The Walking Dead), Simon Pegg (Shaun of the dead), Tom Hardy (Mad Max) James McAvoy et Michael Fassbender (X-men: le commencement)….

6a00e5500c8a2a88330148c80c4bf3970c-800wi

Des personnages attachants que l’on ne suit pas en permanence d’un épisode à l’autre car chacun à son moment de gloire…ou pas. Le parcours de chacun montrant les conséquences de la guerre sur les hommes que ce soit physique ou psychologique. Du bocage normand à la Hollande, des Ardennes à l’Allemagne on peut dire que rien n’aura été épargné à la Easy Company et à ses hommes, chaque épisode évoquant une étape sanglante de leur périple.

Gzf0g70.jpg

La série est vraiment captivante et jusqu’au bout on se demande ce qui va advenir de cette Band of Brothers chahutée par le choc des combats. Et si je ne vous ai pas convaincu? Je vous signale quand même que je la regarde une à deux fois par an depuis 10 ans…Quand on aime on ne compte pas.

note-61-e1404635549882


 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s