Stung de Benni Diez (2015) par Marc Shift

Paul et Julia sont deux jeunes traiteurs débutant allant de mariage en réception histoire de gagner quelques dollars. Mais cette soirée au pied d’un manoir décatie va prendre une tournure inattendu….

Stung-film-movie-poster-affiche

Le bonheur à portée de dard…

Alors quand on parle d’insectes, de guêpes en l’occurrence, de soirée champêtre (j’adore décortiquer les jaquettes…) où les victimes s’amoncellent immédiatement le voyant nanar s’allume au fin fond de mon cerveau délabré. J’adore les nanars, les meilleurs étant quand même les nanars volontaires, assumés.

Stung-film-movie-2

Mais je suis assez exigeant en terme de nanar, le nanar assumé n’est d’ailleurs pas un mauvais film, attention il faut être précis. Il faut une situation improbable, ici des guêpes mutantes, de préférence en CGI pas très réussis, qui surgissent lors d’une soirée et où les victimes s’empileront à coup de dard. Il faut un ou des héros au minimum sympa / cool, et là ça tombe bien on a un couple. Enfin le gars, Paul, aimerais bien car il trouve la p’tite Julia à croquer.

Stung-film-movie-lance-Henriksen

Après il faut des rebondissements, du rythme, et si possible une gueule sur le retour. Et là cerise sur la choucroute on a Lance Henriksen dans un rôle à l’image du film, c’est le maire du village, persuadé d’être réélu…surtout s’il s’en sort. Alors « à l’image du film » j’entends, on sait que c’est con, ceux qui font le film savent que c’est con…mais c’est pas pour ça qu’on doit être pris pour des jambons.

Stung-film-movie-6

Et bien Stung ne nous prend pas pour des jambons, je le range même dans la catégories des bons nanars. Le scénario est très classique, on fait connaissance avec le couple de héros qui se balade dans un vieux combi Citroën (que même en France on ne voit plus!!) et qui arrive dans une vieille bâtisse, où a lieu la réception. Les acteurs sont sympa, les dialogues sont plutôt bon (enfin pour un film où des gros dards sont de sortie…), de ce côté là le film marque des points. les scènes s’enchainent assez rapidement (en même temps le film fait 1h23…), le début est même assez drôle (avec un musicien moustachu, une couguar que j’aurais laissé joué avec mon dard…je m’égare….), et en fait ça s’enchaîne sans temps mort.

Stung-film-movie-4

Alors bien évidement c’est assez cheap (y a qu’a voir la gueule des guêpes), c’est pas super original, mais c’est fun, rythmé, la réalisation suffisamment nerveuse (et surtout lisible), idéal pour une bonne soirée bières / chips  (et plus si affinités…).

Sympa et fun
Sympa et fun

Stung de Benni Diez (2015, All/USA) avec Matt O’Leary, Jessica Cook, Lance Henriksen…durée 1h24

Publicités

2 commentaires

  1. Je l’ai vu celui-là. J’aurais mis la même note, malgré un final un peu foireux. Gros temps mort après après une heure de film. L’action s’arrête, c’est dommage. Mais tu as raison, le couple d’acteurs est sympa et leurs réparties sonnent juste. Ça sauve l’ensemble du naufrage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s