Francesca, de Luciano Onetti, 2015 par Sékateur

Francesca est une petite fille espiègle. Son plaisir à elle, c’est de planter une longue pique dans des cadavres de pigeon. Elle s’amuse beaucoup. Un jour, elle décide de planter son petit frère. C’est encore plus marrant. Et puis elle disparaît, la Francesca. Et 15 ans plus tard, un mystérieux tueur sème la mort en référence à une œuvre qui fit autrefois le succès de son père. Serait-ce une coïncidence ?

Depuis quelques années, de jeunes réalisateurs font revivre un genre un peu disparu, le Giallo. Grosso modo, un Giallo est un film policier filmé un peu à la manière d’un film d’horreur, avec des crimes très crus, une ambiance lourde de mystère… moi, j’aime beaucoup les Gialli, et l’avantage de cette mode, c’est que l’on trouve de plus en plus souvent de belles rééditions d’oeuvres oubliées – comme par exemple chez Ecstasy et sa série « Profondo Giallo »…

J’aime déjà beaucoup moins le Neo-Giallo…

Les Gialli italiens des années 60/70 étaient des films à petit budget, appartenant au cinéma d’exploitation de l’époque, tournés rapidement, par des faiseurs compétents, employant des acteurs de seconde zone. C’était un genre populaire, accessible au plus grand nombre. Et d’ailleurs, les bouquins qui ont inspiré ces Gialli, étaient des romans de gare, un peu comme nos SAS… Dario Argento était un peu à part, donc je l’élude volontairement…

FRANCESCA 4

Je m’étonne de voir ces petits jeunes reprendre l’essence du genre pour le rendre complètement hermétique – et donc élitiste. Le Neo-Giallo semble réservé à une petite caste d’amateurs du genre, cinéphiles, n’ayant pas peur des expérimentations. Bizarre, mais pourquoi pas.

Luciano Onetti ne déroge pas à la règle. Je n’ai pas vu son premier film, mais il semble particulièrement gratiné côté bidouillages narratifs. Paraît même qu’il n’y a pas de dialogues…

Ouf ! On échappe à ce traitement avec Francesca !

Même si certaines scènes paraissent échappées d’un Lynch (toute comparaison s’arrêtant là !) Onetti nous propose un « vrai » film, avec un début, une fin, et un scénario parfaitement ancré dans le genre.

Niveau écriture, il n’invente rien, c’est sûr, mais demeure plutôt bon…

La mise en scène et la photographie sont très travaillées, pour coller à l’ambiance des années 70. De ce point de vue, c’est réussi.

Francesca 2

La réalisation, par contre, prend le contre-pied de ce qui était fait à l’époque, en ne s’offrant pas au premier venu. Faut le mériter, ce film. Pas d’accroche par l’horreur, pas d’accroche par le mystère, pas d’accroche par les personnages… difficile de garder l’oeil ouvert. L’ensemble tient grâce à l’enquête, au demeurant assez bien menée (et heureusement !) Les expérimentations visuelles sont bien présentes, mais ne durent pas longtemps.

Je vois cependant un point négatif, dans la forme, qui est pourtant bien maîtrisée. Par moments, j’ai eu l’impression d’avoir affaire à un film amateur. Le jeu très statique des acteurs y est pour beaucoup. Je pourrai aussi pointer les effets spéciaux, vraiment trop pourris. En fait, pour faire simple, on voit parfois à l’image que le budget est riquiqui, et ça, c’est gênant car l’ensemble est de bonne tenue.

Francesca 3

Le film est très court, car il prend beaucoup de raccourcis. C’est même trop rapide sur la fin. Ça casse un peu l’effet de surprise – pourtant bien présent. Je le répète, le scénario est plutôt bon. C’est lui qui permet au spectateur de ne pas lâcher l’affaire trop vite.

On va dire, au final, que c’est pas mal.

Francesca 5

Maintenant, je reste sur ma faim. J’ai un gros reproche à faire à tous les Neo-Gialli de ces derniers années (bon, ok, je ne les ai pas tous vus !) Ils sont tellement travaillés sur la forme, tellement recherchés dans leur style, que je ne peux m’empêcher d’y voir un exercice. Du coup, je ne regarde pas un film en tant que spectateur mais en tant qu’évaluateur pour le concours de « celui qui rendra le meilleur hommage au genre. »

J’en ai mare de voir des films qui « font référence à… » ou « rendent hommage à… » j’aimerais voir un bon film, tout simplement…

Bon hommage mais peu accessible aux non initiés

Bande annonce

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s