Gods of Egypt d’Alex Proyas (2016) par George Abitbol

Bek (non pas le chanteur…) a la survie du monde libre (ha non pardon, on est dans l’Egypte antique) dans ses mains. en plus de devoir sauver celle qu’il aime alors que les dieux se chamaillent….

Gods-of-Egypt-Alex-Proyas-Gerard-Butler-film-movie-poster-affiche

Oh my god … of Egypt

Voilà donc le retour d’alex proyas derrière la caméra et au départ j’étais très enthousiaste car j’adore ces deux premiers films et entre un budget de 140 millions de dollars et un scénario basé sur l’univers de la mythologie égyptienne j’étais super confiant, je lance donc le film avec grand plaisir.

Gods-of-Egypt-Alex-Proyas-Gerard-Butler-film-movie-3

Et là . . . c’est le drame, au bout de quelques minutes j’avais l’impression d’être une vieille chaussette trouée oublié au fond du panier de linge sale.

Gods-of-Egypt-Alex-Proyas-Gerard-Butler-film-movie-1

Car, malheureusement le film pique les yeux et les oreilles, des décors indignes des plus vieux péplums, des effets numériques ambitieux mais dégueulasses, des acteurs en roue libre qui en font des tonnes, une musique sans aucune originalité. C’est vraiment dommage, car je trouve le scénario intéressant et certaines idées comme la taille des acteurs ainsi que les transformations des dieux sont assez originales, mais malheureusement c’est moche, alors où donc sont passé les 140 millions du film me direz vous ?

Gods-of-Egypt-Alex-Proyas-Gerard-Butler-film-movie-5

Sûrement pas dans le casting car il faut être honnête cinq minutes, entre un Nicolas Ceausescu avec deux mains gauches et un Gerard Butler encore coincé dans 300 qui ont l’air de se demander ce qu’ils viennent faire ici, ce n’est pas là qu’il y a eu le plus de dépense. Dans les décors un peu peut être ?…Mais vu le nombre de fonds verts j’en doute aussi. Serait-ce dans les effets numériques ? Peut être oui, car ils sont très nombreux mais ils manquent sacrément de finition et sont parfois illisibles, je me retrouve donc sans réponse à cette question.

Gods-of-Egypt-Alex-Proyas-Gerard-Butler-film-movie-4

Mais, car oui il y a un mais, ce film est-il donc aussi mauvais que le laisse penser 99% des critiques du monde ?

Pour moi non, car si on le compare à des films de super héros gnian-gnian, ou à des films à gros budget numérique sans cerveau, genre la saga transformers ou encore independence day voir même des films pour ado débile, je trouve que au final il passe bien et me fait bien marrer. Même si à la base je voulais voir autre chose, disons un truc plus sérieux et plus abouti, ce film possède tellement de passage WTF que au final, si on le regarde dans l’esprit de voir un nanar fun, décomplexé et kitch alors je pense qu’il y a moyen de passer un bon moment entre potes avec des bières, beaucoup de bières.

Gods-of-Egypt-Alex-Proyas-Gerard-Butler-film-movie-8

Je passe vite fait sur la polémique sans intérêt autour de l’utilisation d’acteurs européens à la place d’acteurs plus typé. Hollywood utilise cette tactique depuis fort longtemps et de nos jours je trouve dommage de voir des gens jeter de l’huile sur le feu surtout si on prend en compte le fait que alex proyas est né en Égypte de deux parents grecs.

I leave Egypt in your capable hands. C’est pas gagné mon gros.

plaisir-coupable

Gods of Egypt d’Alex Proyas (2016, USA, Australie) avec Gérard Butler, Nikolaj Coster-Waldau, Courtney Eaton, Rufus Sewell…durée 2h07

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s