Ichi the killer de Takashi Miike (2001) par Marc Shift

C’est l’histoire d’Ichi, on pourrait même dire que c’est ici qu’Icchi mais ici c’est un blog sérieux alors on ne fait pas de blague scato. Et de toutes façons on ne rigole pas, Ichi est un tueur de yakuza, à ses heures perdues . Sans pitié, sadique, violent…c’est vrai qu’il en met partout Ichi….

ichi-killer-takashi-miike-poster-affiche

La guerre des « I »

Si vous aimez les films cohérents, propres et intelligent, déjà je me demande ce que vous faites sur ce blog. Alors non ce film n’est pas complètement con, mais niveau gore et délire visuel on est quand même dans les hautes sphères. C’est en même temps complètement barge, avec un mystérieux tueur poursuivi par les pires tueurs de la mafia mais dans une course folle aux motivations complètements absurdes.

ichi-killer-takashi-miike-3

Le tueur, avec un charisme de moule trop cuite (pas celui de la jaquette, car c’est pas Ichi, le blond à la balafre c’est Kakihara…cha va?), joué par le génial Shinya Tsukamoto qui a le don d’avoir l’air complètement falot et en même temps d’avoir du charisme (avec franchement un physique passe-partout. Non pas le nain), ne sais pas vraiment qu’il est un tueur sans pitié et surtout complètement fou (les victimes sont littéralement pulvérisées, du sol au plafond). Ce tueur mystérieux est donc poursuivi par la mafia car il fait trop de dégât dans leur rang et qu’il a piqué de la thune.

ichi-killer-takashi-miike-1

Il est donc poursuivi par un tueur, lui même border-line, dont le kiff serait de souffrir un peu. Bon il aime aussi beaucoup infliger quelques menues douleurs, et cela donne des scènes assez coquasses. Oui on parle comme ça dans mon quartier pour les scènes outrageusement gore.

ichi-killer-takashi-miike-7

Mais ce film n’est pas que gore. Déjà que dans ces scènes il y a une bonne dose d’effets de synthèse, qui renforce le côté forcément cheap des prod du père Miike. Alors cheap ne veut pas dire naze, là ça colle bien à l’ambiance du film, bien foutrak (oui comme mes chroniques), mais donc il n’y a pas que ça. Ce n’est pas complètement débile, je me suis laissé prendre (vaut mieux, ça dure 2h quand même) par la réalisation de Miike, qui crée une ambiance étrange, une galerie de perso vraiment déjanté.

ichi-killer-takashi-miike-2

A la base ce film est très controversé, en raison de sa violence excessive, violence à la base de sa renommée, et sur le plan formel c’est vrai qu’on en a pour son argent. Mais avec la loufoquerie de la bobine (oui je sais on n’en utilise plus depuis belle lurette….tout comme cette expression…oui j’aime les digressions…) difficile de prendre ça au premier degré. Après de part sa durée le film souffre de quelques trous d’air bien dommageable, handicapant au niveau du rythme, après les acteurs ne sont pas en reste (dans l’ensemble de très bons second couteaux du cinéma japonais), Miike assume à fond ce qu’il veut faire et techniquement ça assure, alors vous aussi tentez l’aventure

Décomplexé, gore...foutrak donc!!!
Décomplexé, gore…foutrak donc!!!

Ichi the Killer de Takashi Miike (2001, Jap) avec Shinya Tsukamoto, Tadanobu Asano…durée 2h03

Advertisements

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s