Redemption la nouvelle légende de l’ouest, de Joseph P. Stachura (2011), par Sékateur

Après les deux sorties « Les grands classiques du western » par Artus Films chroniquées par mes soins il y a peu, j’ai eu envie de faire une petite rétrospective des films de ce genre, visionnés récemment en DVD.

Et pour commencer, je vais faire œuvre utile.

Redemption réalisé en 2011 par Joseph P. Stachura se répand dans bacs de DVD Discount sous un package tout à fait présentable, un peu pompé sur « Il était une fois dans l’ouest. »

Il est très difficile d’en trouver les références dans Google car il se cache sous deux sous-titres.

La nouvelle version, celle que j’ai acquise donc et dont la couverture est en présentation de cet article, s’intitule : « Redemption, la nouvelle légende de l’ouest »

Or, à l’origine il s’agissait de : « Redemption, les cendres de la guerre »

Bref, j’ai réussi à obtenir quelques infos sur ce film, mais c’était pas évident. Pour les photos non plus.

J’ajoute ici l’affiche d’origine. On peut voir que ce long-métrage aurait remporté de nombreux prix dans divers festivals. Ouah ! La classe !

Sauf qu’il s’agit d’un gros fake !

Ce film est tellement merdique que je ne le vois même pas sélectionné dans un quelconque festival, pas même au fin fond de la jungle équatorienne. C’est une honte, bien au-delà du navet. Il n’y a RIEN dans ce film.

Les grandes lignes du scénario ne sont pas montrées à l’image, mais expliquées par un narrateur à la voix pourrie. Déjà, c’est mauvais signe. On voit avancer 4 pégueux sur des canassons au ralenti, et on entend un type nous lire l’histoire de cette famille. Passionnant ! Et ce n’est pas une technique d’introduction, tout le film est à l’avenant…

Les 4 pégueux au complet

L’histoire en quelques mots. Les 4 pégueux en question sont les seuls survivants de leur famille, décimée par la guerre de Sécession. Sans argent, ils décident de migrer à l’autre bout du pays, en Californie, pour se remettre de leurs émotions.

Donc, première moitié du film, ils voyagent. Ils ne croisent absolument personne. Pas un seul figurant. Leurs chevaux disparaissent au bout d’un quart d’heure, sous un prétexte totalement merdique. Franchement, quand on voyage, on fait gaffe à ses chevaux, c’est la moindre des choses. Surtout qu’ils sont quatre, quand même ! Je crois plutôt que le délai de location des bestiaux était arrivé à son terme !

Voilà nos 4 pégueux à pied comme des clodos. Et ils marchent, ils marchent…

Deuxième partie, ils rencontre 4 pégueux avec des accents chelous… je vous le donne en mille : des méchants ! Et c’est la galère, parce que les vilains sont vraiment pas beaux.

Tout ça pour nous dire que même si une guerre est finie, la violence continuera tant qu’il y aura des méchants…

Les 8 acteurs qui constituent l’intégralité du casting sont piteux, inexpressifs, ridicules. Les décors, pourtant en extérieur, sont dégueulasses, du moins en version DVD. Le rythme n’en est pas un, c’est juste pesant, lourd, chiant, inepte, inutile. Je l’avoue, je n’ai pas tout regardé, j’ai fait avance rapide. Impossible de rester devant tant de niaiserie.

Je le dis, je le répète. Economisez votre argent et/ou votre temps, ignorez cette daube, il n’y a RIEN à voir dedans…

une purge totale, à jeter à la poubelle, par la fenêtre, dans le cosmos, bref très loin

Bon, allez, une petite bande-annonce pour vous allécher…

Et comme je vous déteste, voici le film en entier ! Et en VF, bande de veinards !

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s