ALIEN: Covenant, de Ridley Scott (2017) par Captain Calva

Il m’a fallu une semaine pour me décider à écrire un torchon sur ce film. Amateur d’Alien depuis le début, je suis resté prostré face à ce spectacle décadent que monsieur Scott m’a infligé. En termes bien simples, je vous le dis, Covenant est une bouse.

Maintenant, j’explique pourquoi.

Les acteurs:

Hormis l’excellent Michael Fassbender qui incarne les droides, le reste des « figurants » sont des poupées de chiffon que Scott semble agiter un peu avant de les faire crever comme des merdes. Aucune profondeur, aucune crédibilité, aucun intérêt. J’ai beau chercher, je ne leur trouve rien. Quand on a pris l’habitude de voir notre chère Ripley briller dans cette saga, ça fait très mal où je pense. Oui je fais court mais je préfère ainsi. On sait jamais, je serais capable de devenir vulgaire.

L’histoire:

Bon là, on m’a fait baver (un peu, pas tant que çà) avec la suite de Prometheus. On allait retrouver notre cher David et, je l’espérais du moins, Elisabeth Shaw, l’héroïne du premier opus. J’avais envie de voir plus d’ingénieurs, moins d’aliens, et surtout des réponses à plein de questions mais pas forcément sur les aliens. En définitive, j’ai eu le contraire de ce que je voulais. Pas grave ceci dit, ma réaction semble un peu égoïste. Alors je prend ce qu’on me donne et je la ferme. Et ainsi, pendant deux heures, je subis des personnages à chier qui ne ressentent rien. Le mari crève ? ça pleure cinq minutes et ça va se faire une omelette pour aller mieux. La femme crève ? Pareil, ouin une minute dans un couloir et basta. Quel putain d’intérêt à faire çà ? Je ne les veux pas en train de chialer pendant deux heures mais là, c’est tellement le contraire qu’on se demande finalement qui est le droide et qui est l’humain.

Mais ce n’est pas tout. Oh non hélas. Les aliens sont divers et variés, ok. Mais à peine nés et ce, en quelques minutes d’incubation, ils sont assez gros et forts pour tuer. Heu… Comment dire ? Hé Ridley, tu te fous de nous là ? Bref, ça devient vite chiant. Et tant que j’y suis, les aliens meurent aussi vite qu’ils sont apparus. Dommage lorsque l’on voit celui quasiment humanoïde. C’est vraiment baclé. Voilà pour les apparitions d’aliens qui parcourent le film de manière cyclique car, il faut bien le dire, c’est la seule solution que notre cher Ridley a trouvée pour se débarrasser des mecs qui encombrent son histoire… Je vous parlais de poupées de chiffon plus haut. C’est vraiment çà. Un alien plus un humain = AAArgh! Et c’est tout. Mais justement, parlons un peu de ces scènes particulièrement connes. Elles sont trop nombreuses finalement pour ne pas être évoquées.

La première de toutes commence dans la forêt avec un mec qui décide de s’isoler pour fumer une clope. J’ai tout de suite pensé à Jurassic Park 2 lorsque l’un des chasseurs part chier un coup un peu à l’écart. C’est vraiment du copier/coller. Je veux dire par là: « arrêtez de vous séparer pour un oui ou pour un non merde !!!!! » C’est le genre de situations qui ne convainc plus personne.

Un autre exemple: Une fois une partie de l’équipage décimé, les survivants sauvés par David, le droïde, se réfugient dans une ville fantôme, jonchée de cadavres. Et que font-ils ? Je vous le donne en mille ? Ils se séparent bien-sûr ! Ouais ! Et ainsi, une nana, aussi transparente que les autres, décide de partir se laver. Purée elle veut se laver quoi ! Et les autres de dire: »ok ». Je rêve. J’aurais plutôt faire dire à ces couillons: »ok c’est ton tour de crever parceque y’a pas eu de morts depuis cinq minutes. Les spectateurs qui se goinfrent de pop-corn s’emmerdent. »

Et pendant ce temps, on apprend par petites bribes que David est un pur psychopathe qui a ravagé la ville, créé des aliens, etc… On est ravis et ça dure au total cinq minutes. Pendant ce temps, les autres continuent de crever, histoire de satisfaire les bas instincts des spectateurs qui réclament des pop corn et du sang !

Je ne divulgue jamais les fins, même si j’ai spoilé pas mal là, ceci étant, je vous dirai simplement que c’est tout aussi nul que le reste du film.

J’ai vidé mon sac.

Conclusion: Un film sans saveur qui risque de fâcher ceux qui n’ont pas aimé prometheus ainsi que ceux qui l’ont aimé. C’est fort. De plus, il décevra les fans des précédents aliens qui aimaient frissonner à l’idée de voir des acteurs autrement plus convaincants mourir après s’être battus comme des chiffonniers. Mais peut-être est-il dans l’air du temps de faire ce genre de bobines puisque, sur Youtube, j’ai vu des mecs adorer le film  et s’exclamer : »ah purée c’est David à la fin! j’avais pas pigé ! Trop mortel le film ! » Oui mortel pour son manque total de profondeur, d’intelligence, de suspense, d’acteurs, d’originalité, de tout. Et ce n’est pas en appelant le vaisseau « covenant » (pacte) que ça changera quelque chose.

Vous qui demandez des pop-corn et du sang, je me lève et baisse mon pouce pour que ce film soit achevé dans l’arène ! Ave !

Vraiment très mauvais
Publicités

2 commentaires

  1. J’aurais mis la même note. Vraiment très décevant. Cela dit, je ne jette pas tout. Un budget confortable permet à Scott de torcher de bonnes scènes. Moi, j’aime bien la Ripley bis. Le capitaine est bien brossé, aussi, je trouve. Ce sont les deux seuls persos à bénéficier d’un rôle à part entière, alors je m’y raccroche ! Bon, le scénario est vraiment raté. Je ne compte plus les incohérences, les facilités, les clichés. Au final, c’est un film à ingrédients, à mi-chemin entre le young adult, l’horreur à pop-corn et le film de super-héros. Pas la pire daube du monde, non, juste le plus mauvais Alien…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s