La momie de Alex Kurtzman, 2017, par Captain Calva.

Deux semaines que je suis allé voir cette bobine au cinéma. Deux semaines à me demander si je suis normalement constitué puisque, à en lire les critiques aussi diverses que variées, je serais le seul être humain bloggeur à avoir aimé ce film. Mais pourquoi ?

La momie est donc une énième version de l’histoire que tout le monde connait. En gros, y’a une nana momifiée pour des raisons évidentes; c’est une cinglée. Un couillon la réveille, elle n’est pas contente (comme moi le matin) et a donc envie de tuer des gens, dominer le monde, voire même gagner les prochaines élections présidentielles… tout un programme (électoral ?).

Une petite chose avant de parler du film en lui-même, j’ai cru comprendre que les studios Universal avaient décidé de ressortir leurs vieilles licences fantastiques telles que celle qui nous intéresse aujourd’hui. Ce qui explique pourquoi nous faisons connaissance avec le docteur Jekyll dans cet opus. J’ai également entendu parler d’un film de loup-garous. Moi ça me va. Ah et ça fera plaisir à certains fans (coucou Loïc !), on peut apercevoir la main de l’étrange créature du lac noir dans un flacon de formol. Allez savoir… En bref, à l’heure des super-héros à tout va, revoir un peu de fantastique « old school » n’est pas pour me déplaire.

Mais parlons un peu de ce film. C’est l’histoire d’un mec, le sergent Nick Morton, qui préfère chercher des trésors archéologiques dans le Golfe persique et s’en mettre plein les poches, plutôt que de buter des jihadistes pas beaux du tout. Passons son activité qui m’a gonflé, rappelez vous la mise à sac du musée de Bagdad en 2003, et Palmyre ces dernières années, l’idée du film est juste de trouver les méchants du moment, et l’action qui fera tout commencer. Parceque voilà, notre Nick se bastonne, gagne et trouve une momie dans un trou béant, fruit de ses frasques guerrières. Et hop, on la ramène à Londres dans un avion cargo, évidemment accompagné d’une archéologue canon, j’ai nommé: Jenny Halsey, jouée par Annabelle Wallis, que je connais ni d’Eve ni d’Adam.

Evidemment, la momie n’est pas contente, et privée de son carcan de mercure, elle retrouve ses pouvoirs, maudit le vilain sergent Morton, fait s’écraser l’avion pas loin de Londres, tue quelques poulets (vu qu’ils servent de nourriture, finalement, poulet au lieu de policier, ça sonne pas mal) et s’en va en quête d’une dague et d’un rubis qui, les deux réunis, lui permettront de faire venir le vilain dieu Seth en sacrifiant l’élu qui est, je vous le donne en mille, Nick Morton biensûr ! Au fait, la momie, c’est Sophia Boutella, que j’ai bien aimé dans le dernier Star Trek. Elle a un truc, cette fille…

Je vous l’accorde, l’histoire n’est pas originale. L’intrigue est proche du zéro absolu. Mais alors pourquoi ai-je aimé ce film ?

Premier point: il n’y a aucun temps mort. Quand je dis aucun, c’est aucun. Alors, ceux qui aiment aller pisser un coup, fumer une clope ou bien tenter de tripoter sa/son copine/copain (et tant pis pour les solos…), et bien, vous ne pouvez pas. Il y a toujours un truc qui vous tombe dessus. Aucune scène n’est fastidieuse à regarder. tout est intéressant à écouter, bref, ce film est bon sur ce point.

Deuxième point: les acteurs sont sympas. Non ils ne sont pas routiers mais on les aime quand même. Tom Cruise a une fâcheuse tendance à vouloir déconner l’air de rien dans ses derniers films (Edge of tomorrow, Mission Impossible…); ça me plait bien. Les héroïnes sont attachantes. Et il y a Russel Crowe. Lui c’est mon pote ok ? C’est comme Harrison Ford, dès que je le vois, j’aime le film. Ne cherchez pas, ça doit être mon côté féminin qui cherche à s’exprimer (erk)…

Bon, voyons voir, les acteurs, c’est fait, le déroulement du film aussi, alors que reste-t’il à dire ? Et bien pas grand chose. En général, ça suffit à aimer un film ou non. Et vu que je n’ai aucune intention de le comparer aux précédentes versions, je m’arrête là.

Oh on me souffle dans l’oreillette que j’ai aimé le film. Et ouais !

note5
Vraiment bien, à voir

 

La momie de Alex Kurtzman (2017, USA) avec Tom Cruise, Sofia Boutella, Russel Crowe… durée 1h51

Publicités

Un commentaire

  1. « En bref, à l’heure des super-héros à tout va, revoir un peu de fantastique « old school » n’est pas pour me déplaire. »

    Oui, ok, ça se tient. Sauf que chez Universal, ils n’ont rien trouvé de mieux que de créer un univers partagé en recopiant comme des élèves appliqués, la méthode Marvel. Ce qui est débile. Ça tenait la route (au début du moins) chez Marvel (dans l’optique d’Avengers premier du nom) mais ça n’a aucun sens ici. Seul l’appât du gain facile semble motiver ce projet. Et puis quelle idée de mettre Tom Cruise au centre de leur bordel…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s