The Punisher, série Netflix (2017) par Marc Shift

Le punisher est mort. La pègre est enfin débarrassé de ce gêneur . Franck Castle mort ? Pourtant l’inspectrice Madani court après lui, un hacker, nom de code « Micro » pense l’avoir retrouvé sur une vidéo. Et l’agent orange pense bien qu’il est mort, c’est mieux pour sa carrière. Et pourtant…

Attention à toi hipster…

Bon évidemment le punisher n’est pas mort. Enfin si, mais pas Franck Castle, qui a enterré son personnage avec sa mort fictive. Enfin bref. Nouvelle sortie sur Netflix, et difficile pour moi de ne pas parler de ce personnage que j’aime beaucoup. Je l’aime beaucoup, malgré les limites du concept du punisher. Je m’explique avant que vous vous énerviez, ce personnage ultra bourrin (d’ailleurs c’est bien pour ça que je l’aime beaucoup, je précise au cas où…) souvent bien plus psychopathe que ceux qu’il combat (d’ailleurs c’est bien pour ça que….comment je me répète ? C’est possible…) reste avant tout un personnage avide de vengeance parce que sa famille a été buté. Alors OK il se venge, trouve de nouveau responsable, se venge encore mais voilà au long court il m’en faut un peu plus.

Alors au début j’ai eu du mal à me mettre à la série à cause de ça, j’avais un peu peur que ça tourne en rond. Et que ce ne soit pas assez bourrin (d’ailleurs c’est…ok ok j’arrête). Bref qu’il y ai trop de concessions, que ce soit trop aseptisé. Ce n’est pas le cas, même si la série prend son temps. Alors ce n’est pas un défaut, c’est même le propre d’une série. Mais le plus paradoxale reste quand même que le punisher est mort et que techniquement il n’est de retour que dans le dernier tiers de la saison (ce n’est pas une révélation fracassante), pour une série intitulée « Punisher » on a fait mieux. Mais rien de grave la dedans, car la série est accrocheuse grâce à son casting et à son écriture.

Alors tout n’est pas bon dans le flot des séries Netflix, mais leurs grosses tête d’affiche sont soignées. Que ce soit en terme de réalisation, de moyens et donc de casting on a déjà vu bien pire. Alors moi j’avais beaucoup la précédente incarnation par Ray « Rome » Stevenson, dans un film bien fun et suffisamment bourrin, mais pas grave, Jon Bernthal assure. Il assure même très bien, heureusement la série repose quand même beaucoup sur lui, son jeu colle très bien au personnage et physiquement (très important aussi dans cette franchise, on attend un minimum, au moins visuellement, une certaine puissance ) il arrive à donner une impression de danger, crédible dans le rôle d’une machine à tuer. Et heureusement il est bien entouré.

D’ailleurs c’est typiquement le genre de série où on se dit « mais oui, je l’ai déjà vu celui là !! cool il est bon !!! ». Bon ça concerne surtout Paul Schulze (Zodiac, Oz, Les Soprano…) parfait dans son rôle, et Mary Elisabeth Mastrantonio (Scarface, Abyss…) elle aussi très convaincante. Mais tout le reste du casting est bon, vraiment sans défaut majeur. Et puis Deborah Ann Wolf juste wahou, même si on la voit moins que dans Daredevil (très bonne série aussi).

Comme toujours dans les séries, c’est au niveau de l’écriture scénaristiques qu’on peut trouver, non pas des carences, mais des petits défauts. La cause ? Forcément 13 épisodes, une moyenne de 50 minutes par épisodes, faut les remplir. Alors la série, surtout dans son premier tiers, avance tranquillement au niveau de l’intrigue. Mais ce n’est pas grave, les dialogues sont bons, parfois c’est même très drôle (pas de vannes mais des quiproquos qui m’ont bien fait rire), et passé le premier tiers … et bien on est accroché, et malgré des rebondissements attendus (pas de grosses surprises dans la série, mais surtout pas d’incohérences), la série se suit avec plaisir. Et puis les deux derniers épisodes (surtout le 12 ème) sont réellement explosif, franchement bien violent, c’est en plus bien réalisé, bien découpé, bien cadré (au niveau technique pas grand-chose à dire).

La première saison est vraiment sympa, d’ailleurs exit le Vietnam (à la base le Punisher y a été) au profit de l’Afghanistan (bien plus actuel, et quand même plus parlant pour nous européen) au coeur des enjeux. Après vu comment fini la saison, le ménage fait par le Punisher, je suis assez réservé sur l’intérêt d’une seconde saison, mais on est pas à l’abri d’une bonne surprise…comme pour celle ci en fait…

Très bonne série

Marvel’s The Punisher, série Netflix (USA, 2017) Réalisation Tom Shankland, Andy Goddard, Jet Wilkinson….Avec Jon Bernthal, Ben Barnes, Amber Rose Revah, Ebon Moss-Bachrach….13 épisodes env 50 minutes par épisode

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s